Une équipe du RAID a arrêté à Besançon un homme d’une trentaine d’années, à qui était reprochée « une infraction à caractère terroriste ». Il s’était rendu par le passé en Syrie, et était soupçonné d’avoir rejoint l’État islamique.

L’opération a eu lieu mardi matin et s’inscrivait dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Contacté ce mercredi par l’Est républicain, l’état-major du RAID à Paris confirme, mais refuse d’en dire davantage : « lorsqu’il s’agit d’une opération de cette nature, on ne communique rien ». Un brin d’information tout de même : « tout s’est bien passé ».Silence radio également du côté de la police locale et du parquet de Besançon, qui ont été simplement avisés de l’existence de l’opération. Sans n’avoir aucun rôle à y jouer.

Les équipes du RAID avaient été renforcés par des hommes des bases de Nancy et Strasbourg.

Publicités