Toulouse – 15/09/2016

57dadacbc46188da248b4601

Au lendemain des sacrifices de l’Aïd-el-Kébir, l’eau se colore en rouge sang dans les rues de Dacca, au Bangladesh

Les fortes pluies et la mauvaise évacuation des eaux ont provoqué  des fleuves sanglants à travers la capitale de Bangladesh, Dacca. Ce sang provient des nombreux animaux sacrifiés pour la fête musulmane de l’Aïd el-Kébir.

Publicités