Selon le Washington Post, l’aviation russe a bombardé en juin et en juillet des postes utilisés en Syrie par les armées américaines et anglaises.

Le premier bombardement aurait eu lieu le 16 juin. Les Russes ont bombardé un poste utilisé par l’armée anglaise à At-Tanf dans le sud du pays.

357C033300000578-3650287-image-a-31_1466431427565.jpg

Le second bombardement cette fois ci, contre un camp d’entrainement des rebelles, géré par la C.I.A a eu lieu le 12 juillet dernier.

Ces bombardements seraient pour Moscou, le moyen de faire pression sur la coalition pour entamer des discussions sur une éventuelle collaboration avec la Russie. Le Kremlin a annoncé ne pas être au courant de ces bombardements.

Advertisements